Afin de vous offrir la meilleure expérience web, nous utilisons des cookies et des technologies de suivi conformément à notre politique de confidentialité.

Plus d'info

Collégiale Saint-Laurent

Rue Saint-Laurent 9
1470 Estavayer-le-Lac

La Collégiale Saint-Laurent d’Estavayer-le-lac est un élégant édifice gothique. Le clocher marque la silhouette de la ville. Stalles, grilles et autel sont particulièrement remarquables.

La Collégiale d’Estavayer-le-Lac s’élève sur les vestiges d’un sanctuaire roman. Sa construction a duré de 1379 à 1525.

Le dernier élément achevé est le clocher avec quatre échauguettes (loges en saillie) et une flèche. On prétend qu’il abrite l’une des plus belles sonneries du canton. Les huit cloches ont été coulées entre le XVe et le XXe siècle. Estavayer-le-Lac a eu son fondeur de cloches : en 1865, la commande de cloches à Charles Arnoux a incité ce fondeur à s’établir définitivement en ville. Jusqu’en 1945, année de l’électrification de l’horloge et des cloches, le sonneur vivait dans le clocher où il disposait d’une petite chambre. Le carillon possède série de ritournelles, programmées pour se faire entendre au fil des saisons et du calendrier liturgique. L’étage inférieur du clocher était jadis réservé au guetteur.

Les peintures de l’intérieur de l’église sont du XVIe siècle. L’Annonciation en molasse date du début du XVe siècle. Le maître-autel (1638-1640) baroque est l’une des œuvres maîtresses du sculpteur fribourgeois Jean-François Reyff. Les stalles (sièges des prêtres) exceptionnelles et le siège du célébrant ont été sculptés vers 1520 par le Genevois Mattelin Vuarser.

En 1530, le clergé d’Estavayer fait l’acquisition de quatre antiphonaires (livres de chants liturgiques) provenant de la cathédrale de Berne. Ces manuscrits comptent parmi les plus remarquables ouvrages de miniatures en Suisse. Près de 500 têtes de bétail ont été nécessaires pour façonner le vélin des 2000 pages, qui ne jaunissent pas.

On appelle collégiale une église desservie par plusieurs prêtres.

Dans les stalles, une série d'appuie-main représente des têtes d'animaux la gueule ouverte. Est-ce pour caricaturer le chant des chanoines ?

Rue Saint-Laurent 9
1470 Estavayer-le-Lac

Signaler une erreur

Plus d'info

Cela pourrait aussi vous intéresser